La taïga, océan de forêts en Russie

Vendredi 28 décembre, 16h ou 18h (à confirmer)

La forêt russe, la taïga, aspects sauvages faune et flore, aspects humains. Rencontre avec François GOSSMANN.

C’est une longue histoire entre les Russes et leur immense forêt.
Depuis tous temps la forêt a été le refuge des Russes, elle est emblématique de cet immense pays tant elle est omniprésente. Forêt claire de bouleaux aux troncs immaculés, forêt sombre d’épicéas et son parfum envoûtant, forêt de pins sylvestres à l’atmosphère unique…FG russian Forest GPS point La forêt en Russie au cours des siècles a toujours été comme un océan au flux et reflux, un océan tantôt à marée basse, domptée, défrichée, elle recule mais reste quand même immense, tantôt à marée montante, elle reflue, reprend sa place et regagne le terrain perduElle est toujours majestueuse et fière, pourtant elle subit parfois d’immenses feux comme en été 2010 où 1 million d’hectares furent détruits, elle subit aussi l’exploitation de son bois parfois de façon un peu rude avec de vastes coupes forestières.
Protectrice, elle a su abriter et préserver la résistance au cours de l’invasion allemande de la 2ème guerre mondiale, période tragique dont elle porte encore des stigmates.
Elle est le refuge d’animaux mythique : loups, ours, élans…des oiseaux majestueux et aux mœurs secrètes comme le grand tétras et la bécasse des bois. La chasse ou l’observation de ces animaux sauvages est très prisée en Russie. La forêt est aussi le cadre idéal pour de multiples cueillettes, baies telles myrtilles, framboises et fraises des bois, les « klukva », canneberges ou raisins des ours en automne; les champignons font aussi l’objet de cueillettes passionnées, les citadins retrouvent les « ruraux » à cette occasion pour des récoltes de girolles, cèpes, etc.Le bois de la forêt est utilisé pour fabriquer les magnifiques isbas traditionnelles, ce sont les troncs des pins sylvestres qui sont le plus recherchés.
Je présenterai tous ces aspects dans mon montage, fort de mon expérience après avoir mené 40 expéditions en Russie où j’ai réalisé des études en collaboration avec des organismes de recherche russes et français : évolution de la forêt des années 80 aux années 2010, impacts des activités humaines, utilisation de ses ressources au quotidien, évolution de l’agriculture et déprises, feux de forêt gigantesques et destructeurs, animaux qui peuplent la forêt, oiseaux et mammifères, et toujours la capacité des écosystèmes forestiers à se reconstituer…
La forêt, la taïga, est indissociable de ce grand pays que constitue la Russie.
Quelle sera son évolution au cours de ce 21ème siècle, quelles perspectives ?…

François GOSSMANN, chef technicien environnement, Ministère de l’environnement